Checkpoint Paris

Dépistage rapide du VIH et autres IST

Ouvert du lundi au samedi
36 rue Geoffroy L'Asnier 75004 Paris

 

Contact:

Tél: 01 44 78 00 00


VIH/Sida

Se faire dépister

AugmenterRéduireTaille du texte

Pourquoi et quand se faire dépister ?
Risque de contamination par le VIH/Sida


En cas de prise de risque sexuelle et/ou sanguine (rupture ou oubli de préservatif ; partage d'une seringue ; blessure avec un objet souillé de sang…), réagissez le plus rapidement possible : rendez-vous aux urgences de l'hôpital le plus proche dans les heures qui suivent (au mieux dans les 4 heures) sans dépasser les 48 heures, afin que vous soit proposé un traitement d'urgence. Il est préférable de vous y rendre avec votre partenaire ; et si ce dernier est séropositif au VIH et en traitement, avec son ordonnance. 
 

 

En quoi consiste le test ?
Avec une prise de sang

Ce test, qui est un test Elisa de 4ème génération (recherche d'antigènes du VIH et d'anticorps anti-VIH) doit être effectué au moins six semaines après la dernière prise de risque pour un résultat parfaitement fiable.

 

Le test rapide

 Le test rapide est réalisé par prélèvement d'une simple goutte de sang au bout de votre doigt.  L'obtention du résultat demande un délai de 30 minutes.

Attention ! Ce test est totalement fiable 3 mois après votre dernière prise de risque. En cas de prise de risque inférieure à 3 mois, il vous est fortement recommandé d’effectuer un autre test. 

Le Checkpoint Paris propose un dispositif de dépistage rapide du VIH

 

A qui s'adresser pour faire un test de dépistage ?
CeGIDD (centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites virales et des IST)
Vous n'avez pas besoin d'ordonnance, l'ensemble du suivi est gratuit et et peut être anonyme (remise d'un numéro d'anonymisation).

Le CeGIDD a notamment pour missions:

-accueil et information de l'usager;

-entretien personnalisé et évaluation de ses facteurs d'exposition;

-dépistage et/ou examens clinique et biologique (VIH, hépatites, IST) ;

-orientation (voire accompagnement si nécessaire) de l'usager porteur du VIH ou d'une hépatite virale après confirmation vers une consultation médicale adaptée;

prise en charge médicale de l'usager porteur d'une chlamydiose, d'une gonococcie, d'une syphilis ou de toute autre IST ne nécessitant pas une prise en charge spécialisée;

-élaboration avec l'usager de son parcours de santé.

 

Pour connaître l'offre de santé communautaire du Checkpoint Paris, cliquez ICI

Pour trouver les coordonnées d'un CeGIDD, consultez Sida infos Service.org


Sans ordonnance dans un laboratoire d'analyse médicale
Vous pouvez aller directement dans un laboratoire d'analyses biologiques public ou privé. Si vous n'avez pas d'ordonnance, l'ensemble des frais de ces tests seront à votre charge. Certains laboratoires sont susceptibles de refuser ces analyses sans ordonnance.

Avec ordonnance > prescription de son médecin traitant + un laboratoire d'analyse médicale
Vous pouvez aller voir votre médecin traitant qui vous délivrera une ordonnance notifiant le ou les tests de dépistage à réaliser dans un laboratoire d'analyses biologiques. Le coût de la consultation avec votre médecin et des analyses seront remboursés sur les bases tarifaires fixées par la sécurité sociale (conventionnement en secteur 1). Le test de dépistage du VIH est remboursé quant à lui à 100% par la sécurité sociale. 

 

Comment se déroule un test de dépistage ?
Selon les centres effectuant le test de dépistage, vous n'avez pas forcément besoin de prendre rendez-vous. Toutefois, renseignez-vous par téléphone afin de connaître les horaires d'ouverture. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun. Au cours d'un entretien avec un médecin, vous pouvez parler librement de votre situation personnelle et éventuellement poser des questions. Les résultats vous seront remis en main propre. Vous aurez de nouveau la possibilité de parler de votre situation et d'envisager d'être suivi selon le résultat.

Prise en charge en cas séropositivité au VIH
Si le test est positif, après vérification par une seconde prise de sang pour contrôler ce résultat , la personne est dite séropositive au VIH. Une prise en charge médicale, psychologique et sociale sera proposée dans les meilleurs délais.

Pour en savoir plus
- Traitements anti-VIH (Protocoles, octobre 2012).
- VIH & Qualité de vie

 

Risque d'une grossesse non désirée
En cas de rupture ou d'oubli de préservatif, ou d'oubli de pilule contraceptive ; il existe "la pilule du lendemain". Elle est à utiliser dans les heures qui suivent le rapport à risque et sans dépasser les 72 heures. Ce contraceptif est disponible sans ordonnance en pharmacie, à l'infirmerie du lycée et dans les plannings familiaux. Il est gratuit pour les mineures.

 

En savoir plus: les techniques d'analyse avec prise de sang

Elisa et Western Blot

Le sang sera testé deux fois selon la technique Elisa. Si un des deux tests (ou les deux) effectués est (sont) positif(s), le sang sera de nouveau testé grâce à une autre méthode appelée Western Blot.
- Elisa : test immunologique permettant la détection de la présence ou non d'anticorps anti-VIH, mettant en jeu une réaction colorée très spécifique. Etant très sensible, peu de cas positifs ne sont pas détectés par ce test.
- Western Blot : technique de dépistage des anticorps anti-VIH, reposant sur le principe de la méthode ELISA. Il permet de caractériser les différents anticorps dirigés contre des protéines virales. Il va confirmer ou non la séropositivité au VIH.
La recherche de l'antigène p24

On peut rechercher dans le sang un antigène (Ag) appelé p24. Celui-ci est un constituant du VIH et est un marqueur direct de la multiplication du virus. Il apparaît 2 à 3 semaines après la contamination et disparaît dans les semaines qui suivent. Cette recherche peut être réalisée par un test Elisa combinant la détection d'anticorps VIH1, VIH2 et Ag p24.

 

Pour en savoir plus

- Sida Info Service au 0 800 840 800  www.sida-info-service.org

 

En haut
lekiosque-240x80 Sur le même thème