Checkpoint Paris

Dépistage rapide du VIH et autres IST

Ouvert du lundi au samedi
36 rue Geoffroy L'Asnier 75004 Paris

 

Contact:

Tél: 01 44 78 00 00


Accueil Infos Santé Hépatites B.A.-BA des hépatites

Hépatites

B.A.-BA des hépatites

AugmenterRéduireTaille du texte

Qu'est-ce qu'une hépatite ?
C'est une inflammation du foie entraînant une destruction des hépatocytes (cellules du foie) causée par des toxiques (alcool, médicaments), une infection virale, ou encore une maladie auto-immune (très rare).Il existe différents types d'hépatite virale, les plus connues sont les A, B et C.

Symptômes communs aux hépatites aiguës
La plupart du temps les hépatites sont totalement asymptomatiques (pas de signes).
Dans 10% des cas, les symptômes suivants apparaissent: fièvre, perte d'appétit, nausée, vomissement, douleur abdominale, jaunisse.
Important
Lorsque l'on est atteint par une hépatite, il est impératif de réduire, voire stopper (si cela est possible) toute consommation d'alcool, car l'alcool favorise la multiplication du virus ainsi que les lésions du foie.


Les hépatites virales
  • L'hépatite A

Le virus de l'hépatite A (VHA) n'est pas classé dans les infections sexuellement transmissibles. Les selles, l'eau souillée, les fruits de mer, les fruits et légumes crus mal lavés et souillés, peuvent véhiculer le virus. Tout rapport bouche-anus, direct ou par l'intermédiaire des mains ou des doigts, peut transmettre une hépatite A - le risque de transmission est alors dû à la présence de selles contaminées par le virus. Cette maladie est rarement grave, passe souvent inaperçue, mais peut provoquer des jaunisses très pénibles et dont l'évolution est longue. Exceptionnellement, des hépatites A peuvent être fulgurantes, et donc gravissimes.

Il existe un vaccin.

  • L'hépatite B

Le virus de l'hépatite B (VHB) est une infection sexuellement transmissible. Il se transmet principalement par voie sexuelle (rapports non protégés) ou sanguine (partage d'objets en contact avec le sang : matériel d'injection de drogues, rasoirs, matériel pour piercing ou tatouage non désinfecté, etc.). Toutefois, il faut ajouter la salive comme liquide vecteur de transmission de l'hépatite B.

Dans 90 % des cas, cette hépatite évolue spontanément vers une guérison, pour les 10% restants vers une chronicité. Pour les cas les plus graves, elle peut évoluer vers une cirrhose et/ou un cancer du foie. Elle passe le plus souvent inaperçue, et le dépistage reste le seul moyen de savoir si on a été contaminé.

Il existe un vaccin préventif efficace, le plus souvent toute la vie, qui ne connaît que de rares contre-indications évaluées par le médecin avant de procéder à la vaccination.

  • L'hépatite C

Le virus de l'hépatite C (VHC) n'est pas considéré comme une infection sexuellement transmissible mais peut se transmettre, bien que ce mode de contamination soit plus rare, lors de rapports sexuels. Il se transmet essentiellement par le sang : partage de matériels lors d'une consommation de drogues (seringues, pailles à sniffer...) ; rapports sexuels non protégés avec présence de sang (pendant les règles, rapports traumatiques ou en présence de lésions dues à une IST) ; de la mère vers l'enfant au cours de l'accouchement ; et lors d'actes médicaux, de tatouages ou piercings.

Dans 80% des cas, cette hépatite évolue vers une chronicité, l'organisme ne pouvant l'éliminer, provoquant dans les cas les plus graves un cancer du foie.

Des traitements très efficaces permettent aujourd'hui de guérir d'une Hépatite C.

 

  • Coïnfection VIH-Hépatites

Environ un tiers des personnes séropositives au VIH ont une hépatite C. Cette coïnfection les expose à des lésions hépatiques sévères et évolutives. Un dépistage précoce du VHC peut permettre la mise sous traitement. Il est conseillé de consulter un hépatologue et d'évaluer avec lui l'impact de l'hépatite. Cette évaluation peut se faire soit par une biopsie (prélèvement d'un échantillon du foie) soit par une prise de sang permettant de mesurer certaines enzymes et protéines.

Comment les détecter ?
Seule une prise de sang peut révéler une hépatite virale. Pour effectuer un dépistage, rendez-vous dans un CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des Hépatites virales et des IST).Touver un CeGIDD.

Vous y trouverez un accueil spécifique, de l'information sur les hépatites, le VIH, les IST, et une équipe chargée de faire le dépistage. Autre possibilité : une prescription par votre médecin traitant, pour un test réalisable dans un laboratoire. Ce test est pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale.

 

 

En savoir plus:

 

Quel est le rôle du foie ?
Le foie transforme les aliments, élimine les toxines, stocke de l'énergie, participe au bon fonctionnement des autres organes, fabrique les éléments essentiels à une bonne coagulation du sang.

Evolution d'une infection
L'infection peut se développer sans manifestations apparentes, et avoir au bout de plusieurs années des conséquences très sérieuses. On distingue trois phases de l'infection :

Inflammation ou hépatite aigüe
Quand l'inflammation est récente, il s'agit d'une hépatite aiguë. Elle peut se traduire par une jaunisse (coloration jaune de la peau) ou passer inaperçue sil n'y a aucun symptôme visible. Elle est dite chronique lorsqu'elle dure plus de 6 mois dans l'organisme après la contamination.

Fibrose
Le foie ne parvient plus à réparer la totalité des dégâts, les cellules détruites sont peu à peu remplacées par des fibres qui bouchent les trous. A ce stade, le foie continue de fonctionner presque normalement.

Cirrhose
Une grande partie du foie est constituée de fibres, de cicatrices. Selon l'étendue de la cirrhose, le foie peut ou non continuer à fonctionner plus ou moins bien. En fonction des zones atteintes, la circulation du sang ou de la bile peut être entravée, entraînant différents troubles.

En haut
lekiosque-240x80 Sur le même thème