Checkpoint Paris

Dépistage rapide du VIH et autres IST

Ouvert du lundi au samedi
36 rue Geoffroy L'Asnier 75004 Paris

 

Contact:

Tél: 01 44 78 00 00


Contraception

Modes de contraception

AugmenterRéduireTaille du texte

 

 

Afin d’éviter un risque de grossesse non désirée, il est nécessaire d’utiliser un moyen de contraception.

Outils contraceptifs

 

Le préservatif est un moyen de contraception fiable à 100% et protège efficacement contre le VIH et autres IST (Infections Sexuellement Transmissibles), ce qui n’est pas le cas des autres modes de contraception.

 

Télécharger la brochure "Pensez aux préservatifs"

  • La pilule contraceptive

La pilule est une association d'hormones proches de celles produites par les ovaires (œstrogènes et progestérone). Elle bloque l'ovulation et permet ainsi d’éviter les grossesses non désirées. Elle peut être utilisée par toutes les femmes n'ayant aucune contre indication aux oestroprogestatifs. Les plaquettes de pilules sont conditionnées sous forme de 21 ou 28 comprimés: pour 21 comprimés, une prise par jour sans oubli jusqu'à la fin de la plaquette, suivi de 7 jours de pause avant la reprise d'un nouveau cycle; pour 28 comprimés une prise par jour sans oubli jusqu'à la fin de la plaquette, pas de pause.
Il existe plusieurs types de pilules, différentes dans leur dosage et leur composition chimique. La pilule est très efficace si la prise est régulière mais elle ne protège pas des infections sexuellement transmissibles.
Certaines pilules sont remboursées aux assurées sociales.


Oubli de la pilule et contraception d’urgence


Si l’oubli date de moins de 12 heures, prendre la pilule oubliée. Sinon, prendre la pilule du lendemain et faire par la suite un test de grossesse en cas d’absence de règles. Important : Pour la pilule micro dosée, le délai n’est pas de 12 mais de 2 heures.

Contraception d'urgence ou « pilule du lendemain »
La pilule du lendemain est une contraception dite d'urgence, qui permet de réduire les risques de grossesse non désirée, si la femme ne prend pas la pilule ou l’a oubliée, et que la relation sexuelle a eu lieu sans protection ou si le préservatif a craqué. Elle se présente sous la forme d’un comprimé à avaler et peut être délivrée, pour la pilule Norlevo®, chez un gynécologue, une infirmière scolaire ou en pharmacie, sans prescription médicale. Elle est gratuite pour les mineures qui n’ont pas besoin d’autorisation parentale pour l’obtenir. Elle doit être utilisée le plus tôt possible après le rapport avec pénétration non ou mal protégé, au plus tard dans les 72h pour la pilule Norlevo®, en vente libre, dans les 120h pour la pilule Ella One®, délivrée sur ordonnance.

Les règles apparaissent en général dans les jours qui suivent la prise des comprimés. Pour tout retard de règles supérieur à 5 jours par rapport à la date prévue, faire un test de grossesse. Cette contraception d’urgence ne peut remplacer une contraception suivie et doit demeurer exceptionnelle.

 

En France, une majorité de femmes prennent la pilule, mais d’autres moyens de contraception existent, qui peuvent mieux convenir à certaines femmes:

 

  • Patch
De forme carrée (45mm de long, 45mm de large), le patch peut être placé sur l'abdomen, le torse, les fesses, ou les bras, et libère une dose d'hormones qui bloque l'ovulation. L’utilisation est la suivante : un par semaine pendant 3 semaines, puis 1 semaine sans. Il faut le retirer le même jour de la semaine que celui de sa pose. Il peut être adopté par toutes les femmes n'ayant aucune contre indication aux oestroprogestatifs.
Non remboursé par la Sécurité Sociale.

  • Diaphragme (Efficace à 90%)
Fine membrane en latex, ou même en silicone maintenue par une bague, le diaphragme enduit de spermicide est posé sur le col de l'utérus, formant ainsi une barrière étanche empêchant le sperme de passer. Il peut être placé plusieurs heures avant un rapport sexuel mais doit être retiré au plus tard 24h après. Il est réutilisable, à condition de l'avoir lavé à l'eau tiède, séché, et talqué.
Non remboursé par la Sécurité Sociale.

  • Anneau vaginal
Souple et d'un diamètre de 50mm, l'anneau vaginal doit être pincé et mis en place directement dans le vagin, autour du col de l'utérus. Il reste en place 3 semaines, et doit être retiré le même jour de la semaine que celui de son insertion. Il se replace après une semaine au cours de laquelle surviennent les règles. Utilisable par toutes les femmes n'ayant aucune contre indication aux oestroprogestatifs.
Non remboursé par la Sécurité Sociale.

  • Implant contraceptif
L’implant contraceptif se présente sous la forme d’un petit bâtonnet (40 mms de long, 2 mm de large) en plastique spécial contenant des progestatifs, inséré sous la peau du bras au cours d'une petite intervention chirurgicale, sous anesthésie locale, pratiquée en cabinet par le médecin. Il présente les mêmes avantages que la pilule et libère du souci quotidien de l’oubli du comprimé. Il est efficace durant 3 ans. Les implants peuvent être utilisés par toutes les femmes, de tous âges, sous réserve de contre indication. Remboursé par la Sécurité Sociale.

  • Le stérilet
Bien qu’il soit généralement conseillé aux femmes ayant déjà eu un ou des enfants, le stérilet peut également être utilisé par celles n’ayant jamais enfanté. Il se présente sous la forme d'un objet en plastique de 20 ou 30mm, recouvert soit de cuivre, soit d'hormones, qui réduit les sécrétions du col de l'utérus favorisant l'avancée des spermatozoïdes. Il est posé au fond de l'utérus et a une durée de vie de 3 à 5 ans. Le stérilet demande un suivi médical annuel. Remboursé par la Sécurité Sociale.

  • Les spermicides

Les spermicides peuvent être utilisés par les femmes ne souhaitant pas de contraception suivie. Ils se présentent sous forme de crème, d'ovule ou d'éponge. Les spermicides se placent dans le vagin quelques minutes avant la relation sexuelle, et détruisent les spermatozoïdes. Attention, ils ne protègent pas des IST. L’éponge est efficace à 85%, les autres spermicides à 75%. Ils peuvent être utilisés comme un moyen de contraception ponctuel pour celles qui ne prennent pas la pilule et ne portent pas de stérilet. Non remboursés par la Sécurité Sociale.

 

  • Attention:
Les méthodes de contraception dite « naturelles » ne sont pas fiables. Que ce soit la méthode de retrait (l’homme se retire avant d’éjaculer), puisqu’il peut y avoir un peu de sperme qui s’écoule du pénis pendant le rapport sexuel et il n’est par ailleurs pas toujours aisé de se retenir ; ou la méthode qui consiste à calculer la période du cycle où la femme est fertile et à s'abstenir d’avoir des rapports sexuels durant cette période, le cycle pouvant être perturbé pour des raisons variées (émotion forte, stress, fatigue, etc.).

 

Bon à savoir

Quel que soit le moyen contraceptif utilisé, il est important d’y associer un préservatif tant que les deux partenaires n’ont pas les résultats des tests de dépistage du VIH/sida et autres IST, ainsi qu’à chaque rapport sexuel avec un nouveau partenaire.

Les mineures et les non assurés sociaux peuvent obtenir gratuitement et anonymement une contraception dans un planning familial.

En haut
lekiosque-240x80 Sur le même thème