Checkpoint Paris

Dépistage rapide du VIH et autres IST

Ouvert du lundi au samedi
36 rue Geoffroy L'Asnier 75004 Paris

 

Contact:

Tél: 01 44 78 00 00


Accueil Actualités Drogues et sexualités: Grand Oral de l'élection présidentielle au CNAM

Autres actus

Drogues et sexualités: Grand Oral de l'élection préside...

Drogues et sexualités: Grand Oral de l'élection présidentielle au CNAM

Lundi, 06 Mars 2017
AugmenterRéduireTaille du texte

 

Mercredi 1er mars, Le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) recevait des représentants des candidats à l’élection présidentielle pour un grand oral intitulé « Drogues, sexualités, quelles innovations politiques pour construire la société française de 2030 ? ». Parmi les sujets abordés: légalisation du cannabis, salles de consommation à moindre risque et prostitution. Petit résumé des propositions.

 

Propositions Emmanuel Macron

En matière de produits stupéfiants, le fondateur d'En Marche! se prononce pour une politique de Réduction des Risques (RDR) plus ambitieuse qu'elle ne l'est à l'heure actuelle. Concernant le cannabis, s'il n'est pas favorable à sa légalisation ni sa dépénalisation, il souhaite supprimer les peines de prison pour simple usage, préférant instaurer une contraventionnalisation, c'est à dire le recours à l'amende. Il se dit désireux d'être à l’écoute de la société civile et des experts-chercheurs et a l'intention, s'il est élu, de lancer un grand débat national afin que les citoyens puissent s’exprimer sur la question.

La possibilité de recourir à la  Procréation Médicalement Assistée (PMA) sera étendue aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

 

Propositions Benoit Hamon

Benoit Hamon se prononce pour une légalisation du cannabis, dont la vente serait gérée par l’Etat; l'argent récolté serait investi dans des politiques de prévention. La dépénalistion des autres produits stupéfiants n'est pas au programme. Des salles supplémentaires de consommation à moindre risque (SCMR) seront créées.

L'assouplissement de la loi Evin, qui encadre la publicité pour l’alcool, décidé en 2015 afin de favoriser l’oenotourisme est dénoncé et sera supprimé.

Concernant la prostitution, la pénalisation du client est considérée comme une mauvaise mesure qui a précarisé et éloigné de la prévention les travailleur-ses-s du sexe.

La PMA sera accordée aux couples de femmes.

 

Propositions Jean-Luc Mélenchon

Le cannabis sera légalisé avec encadrement de la production, de la vente par l’Etat, qui assurera également le contrôle de la qualité et des quantités ; les ressources financières seront ensuite destinées à la prévention et au soin. Le candidat de la France Insoumise est favorable aux salles de consommation à moindre risque. L'éducation à la sexualité, notamment dans les établissements scolaires, est jugée insuffisante et manquant de moyens.

Les pressions des lobbies du tabac et de l’alcool, qui ont notamment abouti à l'assouplissement de la loi Evin sont jugées scandaleuses.

Concernant la prostitution, le parti de Jean-Luc Mélenchon se prononce pour l’abolitionnisme.

 

Propositions François Fillon

Concernant les produits stupéfiants, et notamment le cannabis, François Fillon est contre la dépénalisation de son simple usage (et a fortiori sa léglisation). Il préconise un renforcement de la prévention sur le sujet dans les écoles et compte revaloriser la médecine scolaire.

Il maintiendra la pénalisation des clients de prostitué-e-s.

La PMA sera réservée aux couples qui ont des problèmes de fécondité.

 

Note: Le Front National et Debout La France (parti de Nicolas Dupont-Aignan) n'ont pas répondu à l'invitation du CNAM.

Actu précédente
En haut
lekiosque-240x80